À l’école des Souris Vertes, une journée de classe débute par un tour de parole.

Rassemblés sur l’espace de regroupement matérialisé par un tapis confortable et coloré, les enfants et les adultes de la classe s’apprêtent à entamer une nouvelle semaine ensemble. En cercle, la station assise invite tous les membres de cette petite communauté qu’est la classe à installer une ambiance d’échange, à entrer dans une dynamique de partage et à se placer dans une posture de collaboration.

Avoir en main la clé ou le bâton de parole permet à chacun de s’exprimer et d’être écouté par les autres membres du groupe. Les enfants se remémorent et échangent à ce moment-là des événements importants de leur vie avec leurs camarades et adultes encadrants. C’est une occasion de verbaliser ses émotions, partager ses sentiments, synthétiser ses idées et améliorer ses capacités de patience et d‘écoute.

C’est également le moment d’évoquer une situation inconfortable, de lever un désaccord et faire le chemin ensemble vers la résolution de cette difficulté. L’intervention de l’adulte est secondaire. Les enfants sont guidés dans un processus de discussion où l’écoute de la parole de l’autre tient une place primordiale afin de pouvoir à son tour formuler une réplique et nourrir ce mécanisme vertueux. Les enfants sont invités à se sentir libre de mettre en mots leurs émotions, dans l’objectif de déterminer leurs besoins. La démarche se veut dans un premier temps être une introspection : explorer son ressenti sans accuser autrui du tourbillon intérieur qui accable. Ainsi éclairés sur leur météo intérieure, les enfants seront disposés à aller vers un consensus.

La séance de tour de parole amène à se considérer comme membre à part entière du groupe, élément précieux d’un ensemble. Elle invite à appréhender autrui avec authenticité, à l’écouter et à prendre soin des relations humaines.

Pour l’enfant, c’est un enseignement qui laisse une empreinte bénéfique qui invite à mettre en pratique tout au long de sa vie la cohésion et le respect.